Archives de la catégorie les références

Grillets en vue

vue-angle

rue-chevreul-google

Un petit angle avait encore l’aspect d’une cantine ouvriere en plein faubourg populaire de « La Guille ». Son propriétaire souhaite le faire grandir afin de finallement occuper l’espace urbain qui est devenu le sien. Sans perdre le goût du bois, nous étudions son évolution.

Sur le coup: Xavier Gandet et Max Charlin.

, ,

Pas de commentaire

la chapelle de Ma Maison est consacrée

 ma-maison_consecration-00

Alors que de nombreux lieux sont désacralisés, une enveloppe de béton, de bois et de verres colorés et le mobilier qu’elle contient pour son fonctionnement, un espace qui n’existait pas il y a si peu de temps, a été voué à dieu par un acte rituel.

La chapelle de Ma Maison-La Tronche: CRB Architectes et A-graph (plasticien; G.Faure)

, , ,

Pas de commentaire

la Manu est habitée

 manu_fini-extmanu_fini-ext.2jpg

Les logements dans l’ancienne Manufacture des Tabacs de Riom sont en partie occupés. Les Auvergnats commencent à ré-investir un morceau emblématique de leur patrimoine. Les petits enfants pourront peut-être  apercevoir par les grandes fenêtres de leur chambre passer les fantomes de leur ainés qui fabriquaient ces bonnes vieilles Gauloises. Le site renait et passe du symbole  révolu de l’industrie du tabac à un lieu à vivre, pourvu de qualités rares à trouver dans les constructions neuves.

L’acouchement fut difficile. On n’a pas pu garder la maman mais le bébé se porte bien.

, ,

Pas de commentaire

Ma Maison s’achève

Ma maison - La TroncheEn la basilique Saint-Pierre de Rome, Jeanne Jugan (1792-1879), fondatrice des Petites Sœurs des pauvres, a été faite sainte par le pape Benoît XVI, le dimanche 11 octobre.

A ce moment là sur les pentes de La Tronche, nous achevons le chantier de Ma Maison. Cent trente ans après cette femme dévouée aux personnes agées, sa congrégation ouvre une belle et vaste maison de retraite, située au porte du centre de Grenoble, dotée tout autant d’espaces de convivialités et d’activités variées que des derniers atouts du confort moderne . Quel chemin depuis cette bicoque à Saint-Servant en Bretagne: 208 Maisons dans 31 pays et sur 5 continents, et la dernière en France, sur la rive de l’Isère.

Ma Maison sera un établissement à vivre que nous souhaiterions à tous nos anciens, et à nous même quand il sera l’heure. Outre le confort du lieu et des bâtiments, des activités proposées par les Petites Soeurs -ateliers cuisine, couture, déguisement-  au coiffeur ou à la pédicure, de la messe retransmise depuis la chapelle dans chaque chambre au « cyber café » ou aux spectacles de la salle polyvalente, nous sommes convaincus de la valeur de l’accueil, du dévouement et de l’amour qui sont réunis ici pour nos ainés.

Longue vie à Ma Maison de part le monde !

Ma Maison – La Tronche: CRB Architectes (mandataire) – A-Graph Architectes

, , ,

Pas de commentaire

L’alu en grille

la_tronche-grilles-extla_tronche-grilles-int

Le moulage d’aluminium (et non la fonte d’alu) est une des techniques qui permet encore la liberté d’un dessin original. Pour les fenêtres au rez-de-chaussée du seul bâtiment réhabilité de Ma Maison, donnant sur la Grande Rue de la Tronche, nous avons modélisé un module carré faisant office de grille de protection. Ce module est ainsi copié sur la façade et sur la clôture de part et d’autres du portail d’entrée. Leur graphisme d’inspiration végétale est certainement moins anxiogène que le barreaudage vertical ou la trame régulière.

, , ,

Pas de commentaire

Un hotel à la manu

hotel-manu_illustration

Les programmes de logements sur le site de l’ancienne manufacture des tabacs de Riom sont actuellement en chantier et seront terminés en 2009. L’aménagement de la Place Rouhert et la nouvelle voie sont quant à eux terminés.

Les deux bâtiments accolés (I et I’), encore vacants, ont intéressé une maîtrise d’ouvrage privée pour les réhabiliter en hôtel 3 étoiles d’une capacité d’environ 50 chambres. Nous leur avons dessiné une esquisse.

Le caractère particulier des édifices du site, inscrits au patrimoine industriel, et les besoins locaux nous amènent vers un  nouveau concept d’hôtellerie: le no-frills chic. Plus largement c’est un « modèle d’affaire ou les entreprises misent sur des services à bas prix, mais en y ajoutant un design attrayant, des éléments haut de gamme ou un service exceptionnel, pour créer des expériences uniques à un prix abordable ».

Le cadre de la manufacture, de par son identité architecturale, ses volumes, son échelle, la modénature des façades et les détails de construction, crée un design tout particulier à ce lieu. L’inscription aux Monuments Historiques en fait même un postulat incontournable. Nous chercherons ainsi pendant toute l’élaboration de cette esquisse, à mettre en scène, dans le projet, des « souvenirs » de son ancienne histoire empruntés au musée d’Altadis: machines, publicités, packaging, photographies…

, , , ,

Un commentaire

Sur les arènes antiques de Béziers

hotel_gineste_bezier

Le projet consiste en la restauration de l’hôtel Gineste, fondé en partie sur les anciennes arènes romaines de Béziers et s’inscrivant dans le tissu très dense du centre historique. Cette réhabilitation lourde aura nécessité un gros travail de diagnostic de l’existant et de datation des différents corps de bâti . L’élaboration du projet s’est faite en étroite collaboration avec les Services Archéologiques de la ville de Béziers et l’Architecte des Bâtiments de France.

 L’édifice se distingue par son portail d’entrée XVIIème sur la rue Saint Cyr, débouchant sur une cour intérieure en calades. Un escalier central, en pierre, sur mur d’échiffre s’ouvre sur une galerie extérieure couverte qui surplombe la cour et dessert le premier niveau de logements. Une galerie contemporaine en persiennes bois et bardage zinc est reconstruite au dessus pour desservir le second niveau. Les commerces, occupant le rez de rue, sont parés de leur devanture bois du XIXème, restaurée à l’identique. Les murs sont recouverts d’un badigeon à la chaux dont la teinte varie suivant les époques, alors que les traces des arcs, modillons et autres modénatures des siècles passés sont mis en scène par contraste. Un éclairage d’ambiance soigné de la cour intérieure et des communs met en valeur l’ensemble.

 

Localisation Ilot des arênes Romaines – Beziers
Maître d’Ouvrage Group SOGIMM
Programme 13logements du T1 au T3 + 2 surfaces commerciales – restauration de la cour
S.H.O.N 1450 m²
Mission Base + EXE

, , ,

2 commentaires

Pusigno: Outfit n°0

visuel-couvercleHistoire d’appâter le Roibet, nous lui avons fabriqué une véritable boite de jeu pour  Noël illustrant notre esquisse du Pusigno.

Quelques pièces à base de Mécano, d’autres fabriquées par nos soins comme les godets en béton ou les poteaux et les poutres, proprement rangées dans leur boîte et accompagnées d’une notice de montage. Pour la végétation, nous avons ajouté des sacs de graviers colorés et du substrat d’herbe à chat à arroser.

Lorsqu’il a ouvert la boîte nous avons entrevu une larme enfantine dans l’oeil de notre maître d’ouvrage.

, , , , ,

Pas de commentaire

Un bonbon à la reglisse

reglissearkema

En collaboration avec Agibat Ingénierie, nous avons réalisé l’avant projet d’un pôle de bureaux pour la société ARKEMA, prenant la forme d’une extension d’un des bâtiments existant sur leur vaste site de Pierre-Benite (69).

Ce mille-feuilles des niveaux identiques et le pédigré d’ARKEMA, premier chimiste français, nous ont inspirés l’aspect de ce volume presque cubique: un gros « haribo », autre fleuron national de la chimie, mais qui se mange celui là.

Les quatre façades sont constituées d’un empilement de strates, alternant bandeaux vitrés et différentes teintes de lignes en résine brillante.

Localisation C.T.I.L. Chemin de la Lône – Pierre Benite
Maître d’Ouvrage ARKEMA
Programme Pôle de bureaux sur 4 niveaux + parking RDC
S.H.O.N 1670 m²
Etudes Septembre 2007

, ,

Pas de commentaire

le Pusigno

logo-pusigno

André Roibet, entrepreneur insomniaque, gourou amateur et animal terrien de la plaine de Pusignan, nous a proposé de concevoir son siège philosophique, au cœur de son exploitation de graviers au bout des pistes de l’aéroport St Exupery.

Concrètement il lui fallait un hangar à camions TP ! Seulement dès la 1ere réunion, son discours avait pris la forme d’un cadavre exquis surréaliste :

Des bureaux, un show-room de revêtements, une salle de réunion avec un panorama sur «  le plus beau paysage… et la vue sur les alpes », une terrasse pour les mâchons et son bureau avec un hamac. Mais aussi et c’était pas clair tout de suite : le mur de la connaissance, un ziggourat, un symbole de paix, le palais des jédis,  les jardins suspendus de Babylone, les plançons de sa ferme biologique et tout ça sur un plan masse plutôt « Indiana Jones ».

Nous lui avons proposé une esquisse quelques semaines plus tard.

, , , , ,

Pas de commentaire